Un chercheur en gastronomie habitant a Paris vous presente toutes sortes de restaurants, du plus simple aux vrais restaurants de gourmets.




fZEfTf
Nous vous présentons un Paris sympa, mis a jour quasiment toutes les semaines.
De bons bistrots.
05.2004

CAFE des Musées

49 rue de Turenne 75003 Paris
Tel: 01 42 72 96 17


Le type même du café-bistrot, qui se situe dans le quartier du Marais (4e), non loin du musée Picasso ou de la Place des Vosges. Les propriétaires des cafés sont traditionnellement des Auvergnats : la terre est pauvre dans la région, où il n’y a rien et les jeunes montent à Paris pour devenir garçons de cafés et font des économies ; arrivés à un certain âge, ils achètent un établissement et deviennent propriétaires. Donc la cuisine qui est servie dans ce genre d’endroit est souvent typique de l’Auvergne. Par le passé, la seule viande que pouvait manger les paysans était le porc. Il s’agit donc de cochon transformé comme le jambon ou les saucisses ou encore du salami et de la viande de porc avec des pois.

Ce magasin ne fait pas exception à la règle, mais ce genre d’établissements sont très nombreux à Paris, et à première vue, on ne peut absolument pas savoir s’il est meilleur que les autres.
D’habitude, tout le monde prend de la bière ou du café, mais ce dernier est très bon. Et les pâtisseries, qui font leur apparition lorsque midi approche, sont superbes et ont l’air délicieux. On remarque des Paris-brest ou des tartes à l’orange entière, que l’on ne trouve pas dans les cafés classiques, ce qui nous ouvre l’appétit.

La spécialité de l’établissement est le bœuf rôti, mais l’agneau est également bon, et les pois en garniture, assaisonnés à l’ail et aux herbes, ne sont pas trop cuits : vraiment superbe. Cela n’a bien sûr rien à voir avec des conserves, et la saveur nous indique qu’il s’agit de produits du terroir. Au dessert, j’ai goûté à l’orange façon tarte Tatin. J’ai été étonné car bien qu’il y ait aussi la peau, on dirait qu’elle fond dans la bouche. Il y a aussi des fraises de saison et du flan nappé, que les Japonais connaissent bien.

Il vous en coûtera environ 18 euros avec l’entrée et le plat principal, ou ce dernier avec un dessert (environ 25.6 euros si on y ajoute un verre de vin et un expresso) ; c’est la même chose pour le soir.
Outre la cuisine de vrai restaurant, l’établissement propose également une grande variété de salades et de sandwichs, ce qui est pratique pour les personnes qui n’ont pas très faim. Comme le bistrot est ouvert pratiquement toute l’année, on n’a pas à se poser de questions avant d’y aller.

Fermé du 25/12 au 01/01.


Le Vin de zinc
25 rue Oberkampf 75011 Paris
Tel: 01 48 06 28 23



Bistrot se trouvant à environ cinq minutes de la Place de la République, au 25 rue Oberkampf, et ce numéro et le nom du magasin forment un jeu de mots (son bar est en effet fait de zinc) ; ils sont donc faciles à retenir. L’intérieur est moderne, mais chaleureux. Le chef a travaillé pendant une dizaine d’années dans un grand restaurant, duquel il démissionna l’année dernière pour venir travailler ici.

Au menu, on trouve de nombreux plats typiques de l’Auvergne, comme la salade de lentilles et de saucisses à l’auvergnoise, du ragoût d’agneau, ou du boudin noir. Mais comme les ingrédients sont sélectionnés avec soin, ils sont tous délicieux. Leur chefs-d’œuvre est de l’agneau à la sauce, garni de grands haricots, qui vont vraiment très bien ensemble. J’ai essayé de savoir de quoi était fait la sauce, mais je n’ai pas réussi ; et les haricots étaient tendres et absorbaient le liquide : je me suis régalé, et j’ai vraiment bien fait de choisir celui-ci qui est l’un des deux plats du jours. Je ne peux donc pas garantir qu’il sera proposé lorsque vous irez dans ce restaurant….

A Paris, il est actuellement à la mode de prendre des formules, dans lesquelles on choisit deux plats parmi les entrées, les plats principaux et les desserts, et ici aussi, on applique ce système. Comme on n’a pas très faim à midi, et qu’on ne veut gaspiller ni du temps, ni de l’argent, tout le monde se contente de ces formules. Comme dessert, j’ai essayé le chocolat mi-cuit, qui est en vogue en ce moment. L’extérieur est cuit et ressemble à un gâteau mou, mais il est conçu de telle manière que le chocolat épais de l’intérieur s’en échappe lorsqu’on le mange. J’en ai goûté dans de nombreux endroits, mais jusqu'à présent, celui de cet établissement est le meilleur.

Pour résumer, ceux qui ne mangent pas ici ratent quelque chose ; en plus, la formule est à 12 euros les midis, en semaine (18 euros les samedis et les soirs). Ce n’est pas cher, n’est-ce pas? En ce qui concerne les vins sont limités aux produits biologiques, et on peut y voir le soin apporté au choix des ingrédients, et ils sont à partir de 4 euros le verre. Mais même en prenant entrée, plat principal et dessert avec du vin, vous en aurez que pour une trentaine d’euros. Ce serait vraiment dommage de ne pas y aller ; je vous le recommande.

Fermés les dimanches et les lundis, le 01/01, le 01/05, deux semaines en août, et une semaine à partir du 25/12.

Actualisation d’ Octobre 2006 : Suite à un changement de propriétaire, c’est désormais un restaurant nommé « Cielo ».


back number Mangez des crêpes à Saint Germain. Restaurant Japonais à Paris. Maxim's toujours présent Les joies des restaurants secondaires La cuisine chinoise du 13e arrondissement
Un déjeuner aristocratique dans un palace Restaurants surprenants! Marocain De bons bistrots. Boire du vin tranquillement. Italien2 patisseries
Café Italien1 Restaurant2 Restaurant1
Manger à Paris : dernier article

NET NIHON -S.A.R.L.
Copyright (c)2005 NET NIHON..All Rights Reserved
info@mon-paris.info